ChEmS

La Boqala entre rite et jeu, la poésie au féminin...

BOQALA   بوقالة

Signifiant littéralement « bocal », la Boqala est une pratique algéroise ancienne. Entre jeu et rite, les femmes se retrouvaient pour s’adonner à la poésie. Elles glissaient des papiers dans un pot en terre cuite sur lesquels étaient inscrits de courts poèmes, le plus souvent des quatrains.  Ces poèmes étaient soit hérités de la tradition orale ancestrale, soit l’œuvre d’auteurs reconnus, parfois parvenus de pays lointains. Les femmes s’adressaient ces vers, guidées par leur quotidien : l’espoir, l’amour, la nostalgie, l’exil…

Réunissant des musiciens issus du jazz et  des musiques traditionnelles du Maghreb et du Moyen-Orient, ce projet constitue un recueil haut en couleurs. Qu’il s’agisse de compositions sur des poèmes de tradition orale ou d’auteurs ayant marqués la prosodie arabe comme l'irakienne Nazik Al Malaîka ou le libanais Youssef Al Khâl, ou qu’il s’agisse d’arrangements de mouashshah ou de chants folkloriques maghrébins, ce répertoire révèle la musicalité des différents dialectes de la langue arabe, parlée ou écrite. 

Chems redonne grâce à ce projet ses lettres de noblesse au mot « métissage » et donne à entendre une musique novatrice entre tradition et modernité. 


Chems  Amrouche Guitare, Saz, voix        Hamid Gribi percussions        Raphael Poly  basse

                             Serge Sana  piano rhodes                                  Emmanuel Scarpa   batterie   

           Laurent Vanhoenackere violon fidula                     Malik Ziad  guembri, oud, mandole




(c) Photos de Daniel Peyreplane - Concert de sortie d'album 22.02.2018 @ Bal des Fringants


biographie

Née à Lyon de parents algériens, Chems Amrouche est éprise de musique depuis son plus tendre âge. Elle commence sa formation musicale au Conservatoire National de Lyon (piano, guitare classique) et poursuit avec la Faculté d’Anthropologie. 

En 2008, elle intègre l'ENM de Villeurbanne(Département Chanson) et Musiques Actuelles du Conservatoire de Lyon. Elle fonde le Trio Bassma aux côtés du musicien syrien Hassan Abdalrahman et enregistre un album sorti en 2012 intitulé "A la croisée des Mémoires".

D'une rive à l'autre de la méditerranée, elle est en perpétuel aller-retour...au sens propre comme figuré. 

  Engagée sur les questions de transmission et de l'oralité, elle participe également à divers projets de collectage et de recherche autour de la mémoire et de l'oralité et a travaillé comme assistante de recherche sur le projet Place du pont Production mené au CMTRA (Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes) sur les musiques issues de l'immigration. 

 En qualité d'intervenante, elle encadre et accompagne différents groupes (amateurs, étudiants, ...) dans le cadre de projets d'action culturelle (Projet Bizarre,Ville de Givors...).

Elle travaille actuellement avec Serge Sana et Xavier Saïki de la Tribu Hérisson sur le projet Concert Sous la Langue.  


MARC DAZY. LE PROGRES (09/03/2013)

« CHEMS EST ARRIVEE SUR SON NUAGE. ATMOSPHERE LUMINEUSE ET BRUMEUSE, COMME AU PREMIER MATIN DU MONDE. LA PURETE ORIGINELLE EMANE DE CE FIN METISSAGE ENTRE JAZZ, AFRO BLUES, GROOVE, POP ET MUSIQUES D’ORIENT, DE CE CHANT SANS FRONTIERES OU SE MELENT ARABE, FRANÇAIS ET ANGLAIS. SERVI PAR UN SON D’EXCEPTION, LE TRIO JOUE AUX PASSEURS DE REVES…CE GROUPE TOUT NEUF NE DEMANDE QU’A VOYAGER. ON LE SUIVRA VOLONTIERS. »

 


 Sarah Yellis, Chouf Chouf (Mars 2015)

"C’est une pluie chaude, salvatrice, comme un bain de jouvence. Les notes tombent drues, épaisses, nourricières. Quand Chems Amrouche chante, les âmes s’ouvrent, deviennent réceptives à un univers fantastique et fantasmé. L’Orient s’invite, s’immisce entre les octaves, en écho à un inconscient collectif. On a l’impression d’avoir toujours connu Chems Amrouche, qu’elle nous accompagne depuis longtemps, un temps infini. Comme une promesse, elle élargit à notre grand bonheur des horizons subtils.

Une sérénité qui résonne comme un écho dans notre humanité enfouie."

 



(C) Christophe Charpenel
(C) Christophe Charpenel