Bienvenue à la maison éclusière de Parcieux


La Saôneen fon d de scène










Édito


Nous sommes très heureux d’annoncer cette 4 ème saison ouverte ! 

Mais avant que vous ne dévoriez le programme, il nous a semblé important de

revenir sur la genèse de ce projet et sur les quatre années de présence de Karakib sur la commune de Parcieux.

 

La première fois que nous avons visité la maison éclusière de Parcieux en 2018

nous sommes immédiatement tombés sous le charme de cette mystérieuse bâtisse. Fièrement perchée sur sa butte, longeant la Saône et un chemin de halage qui permettait autrefois la traction des bateaux fluviaux, elle était la demeure des éclusiers barragistes, métier manuel et dangereux jusqu’en 1960.

 

Nous avons donc spontanément répondu à l’appel à projet publié par la

Communauté de Communes Dombes Saône Vallée et déposé notre candidature

afin de faire connaître et faire rayonner ce lieu. Nous avons alors élaboré un projet culturel et artistique tout en intégrant le caractère local, touristique et patrimonial du site. Convivialité, rencontres et partage sont les valeurs que nous portons à travers ce concept ; une halte permettant à toutes et tous de se rencontrer, de découvrir, d’apprendre ou de se reposer. En somme, de se sentir comme à la maison tout en étant acteur du lieu…

  

C’est ainsi que notre association avait imaginé ce projet. Grâce au travail passionné de notre équipe, de nos bénévoles, à la confiance que nous a accordé la CCDSVmais également grâce aux acteurs du territoire, aux habitant.e.s ainsi qu’aux adhérents de l’association ce projet est devenu une expérience concrète où individuellement et collectivement nous « faisons culture ».

Merci aux nombreux artistes, intervenant.e.s et technicien.e.s de nous avoir

accompagné et d’avoir répondu « présent » pour embellir ce lieu saison après

saison.

 

Merci au public et aux adhérents pour votre fidélité.

Merci aux bénévoles.

Merci mille fois… et belle saison à toutes et tous !

 



" La maison éclusière du Port Bernalin à Parcieux est un témoin des aménagements importants entrepris dés le début du 19e siècle le long de la Saône pour qu’elle devienne navigable toute l’année jusqu’à Lyon. Les premiers aménagements coïncident avec l’apparition des bateaux à vapeur qui transportent marchandises et passagers jusqu’à la Première Guerre mondiale. La maison éclusière attenante au barrage abrite les éclusiers barragistes. Ce type de maison était construit tout au long de la Saône.  À Thoissey, une maison semblable a également été conservée. Installée sur une butte, son rez-de-jardin demeure au dessus du niveau de la crue de 1840, crue de référence. La passe navigable du barrage a désormais été transformée en port de plaisance. La maison éclusière abrite aujourd’hui un espace d’exposition... "